August 26, 2014

IP load balancée chez OVH, le piège de l'option multidatacenter

Dans le cadre du projet de migration d’infrastructure, j’avais prévu de faire du load balancing via l’IP Load balancing d’OVH entre datacenter.


Tout ne s’est pas passé comme prévu

L’idée initiale était pourtant simple, répartir les requêtes entre 2 serveurs frontaux web situés dans 2 datacenter différents (Strasbourg et Roubaix).

Pourquoi 2 datacenter différents ? Quand on commence à penser “infrastructure redondée”, on commence à devenir parano sur les risques possibles d’indisponibilités, et d’avoir une infra redondée sur 2 lieux gégraphiques différents, ca réduit fortement les risque de coupure.

Idée initiale

J’ai donc souscrit à l’option IP LB compatible multidatacentre, mais après avoir déclaré mes deux backend (frontaux web) afin que l’IP LB répartisse la charge, je me suis vite apperçu que seul le serveur de Roubaix recevait des requêtes. Mais pourquoi ? Avant d’y répondre, faisons d’abord un rage tweet sur une infra validée par Ovh.

L’IP Anycast, la technologie responsable

Anycast est une technique d’adressage et de routage permettant de rediriger les données vers le serveur informatique le “plus proche” ou le “plus efficace” selon la politique de routage.

Ainsi, avec l’unicast, vous aurez beau mettre un poids de 1 sur votre serveur à Strasbourg et un poids de 8 sur votre serveur à Roubaix (le serveur de Roubaix recevra 8 fois plus de requête que celui de Strasbourg), ce dernier sera complètement ignoré. Etant donné la proximité de Roubaix et de Strasbourg, je vous laisse imaginer ma réaction.

Un mal pour un bien

Finalement, cette histoire d’IP Anycast est une très bonne idée pour les sociétés proposant des services mondiaux. Voilà une idée d’infra qui fonctionnerait avec l’IP load balancing compatible multicentre :

Idée initiale

Finalement, j’ai rappatrié les 2 serveurs fautifs sur Roubaix et tout est rentré dans l’ordre. La latence réduite au sein d’un même datacenter sur un réseau vRack me permettra même de monter un cluster Galera ou Perconna, mais ça, c’est une autre histoire.

Conclusion

L’IP load balancing permet de faire du load balancing au sein de différents datacenter, et non entre datacenter.

Edit: Octave Klaba, directeur général OVH, a réagi à l’article, et il serait possible de faire du load balancing entre datacenter en le demandant au support: